Pour consulter le budget 2017 et le Rapport financier de 2016, cliquez ici

Pour consulter les indicateurs de gestion de la Ville de Beaconsfield pour l'exercice 2014, cliquez ici

Le budget a été adopté le 19 décembre dernier. La valeur moyenne des propriétés de Beaconsfield est passée de 537 885 $ en 2013 à 571 647 $ suite au dépôt du rôle d’évaluation foncière de l’agglomération de Montréal en septembre dernier. La valeur moyenne des unités unifamiliales a donc progressé de 6,28 % en trois ans, mais l’impact de cette croissance de valeur est compensé par la réduction du taux de taxes.
 
Une entente entre les maires de l’agglomération de Montréal a été instaurée pour mettre fi n à d’interminables débats sur « le développement du centre-ville et la tarification de l’eau potable », cette dernière était davantage basée sur la richesse foncière que sur la consommation réelle. L’entente est bénéfique et détermine une fois pour toutes les coûts du centre-ville tout en responsabilisant chaque ville quant à la gestion et la consommation de l’eau potable. Comme Beaconsfield est dotée de compteurs depuis l’installation des réseaux d’aqueduc, il y a longtemps que la Ville comme ses citoyens sont conscientisés et responsables de la consommation d’eau potable.
 
Les effets de la loi 15 sur la pérennité des régimes de retraite des employés municipaux se retrouvent dans le budget. La Ville et ses employés se sont entendus sur de nouveaux paramètres : à terme, ils contribueront chacun pour la moitié au coût du régime et assumeront également les risques de déficits ainsi que les avantages de surplus à parts égales. Pour 2017, la Ville prévoit une économie récurrente de l’ordre de 150 000 $. Le budget global de la Ville s’élève à 42 317 331 $, soit une augmentation de 1,89 % par rapport à l’année dernière.


Le budget est réparti comme suit :

  • Fonctionnement et activités financières 21675 252 $   Hausse de 2.36 %
  • Quote-part de l’agglomération 20 642 079 $    Hausse de 1.39 %

POINTS SAILLANTS

Portion Beaconsfield
  • Réduction des taxes locales de Beaconsfield de 0,05 % pour une maison de valeur moyenne de 571 647 $
  • Réduction de la tarification incitative des déchets (pour le bac moyen d’un volume de 240 l) de 18,52 % pour 22 levées supplémentaires
  • Réduction de la taxe d’eau de 3,73 % pour une consommation moyenne de 304 m.cu.
  • Réduction totale des taxes pour la portion de Beaconsfield de 0,65 %
Portion agglomération de Montréal
  • Augmentation des taxes de 1,27 %
  • Augmentation du coût de l’eau de 55,95 % résultant en une augmentation de la taxe d’eau de 63,26 %
  • Augmentation totale de la taxe d’agglomération de 2,05 %
 
  • Augmentation globale annuelle de 0,85 %
 
Le budget de la Ville a été adopté selon les normes établies par le ministère des Affaires municipales et Occupation du territoire. Les éléments du budget qui
nous apparaissent les plus intéressants pour les activités que nous gérons à Beaconsfi eld vous sont présentés ci-après.
 

REVENUS - BEACONSFIELD SEULEMENT

Les revenus à la hausse :
  • 1 412 $ en taxation locale
  • 291 000 $ de la réserve destinés à l’équilibre budgétaire, comparativement à 200 000 $ en 2016 210 000 $ de la réserve en vue des élections municipales de novembre 2017
  • 230 000 $ de plus pour la taxe de mutation immobilière (ou taxe de bienvenue), soit un total budgété de 1 870 000 $
  • 88 000 $ de plus pour la taxe d’eau

DÉPENSES – BEACONSFIELD SEULEMENT

Les postes de dépenses budgétaires sont révisés en fonction des besoins et des coûts anticipés. Voici un descriptif sommaire des modifications les plus
significatives :
 
Dépenses revues à la hausse :
  • 210 000 $ pour les élections municipales, incluant le personnel
  • 180 000 $ pour accroître nos interventions en matière de développement durable
  • 145 000 $ en salaires et bénéfi ces marginaux de l’ensemble des employés
  • 100 000 $ pour l’inspection des égouts pluviaux
  • 94 000 $ pour l’achat d’eau
  • 50 000 $ pour la construction d’un trottoir sur la rue Neveu face à l’école Saint-Rémi
  • 50 000 $ de plus pour l’entretien des arbres, notamment l’abattage de frênes malades ou de petit diamètre, amenant un total de 250 000 $
Dépenses revues à la baisse :
  • 100 000 $ destinés au remboursement du capital et des intérêts de la dette, y compris la portion appartenant au gouvernement du Québec, et au fonds de roulement
  • 85 000 $ pour l’entretien des arbres (à l’exception du programme de lutte contre l’agrile du frêne)
  • 50 000 $ de moins en vue de la réfection des fossés pour un budget total de 750 000 $. La liste d’attente a significativement diminué grâce au montant
  • de 800 000 $ investi l’année dernière, montant qui avait été augmenté de 200 000 $ pour 2016.
 

PROGRAMME TRIENNAL D’IMMOBILISATIONS (PTI)

Les projets 2017 du PTI 2017-2019 affi chent les intentions générales du Conseil d’améliorer les actifs, les infrastructures et les divers équipements municipaux.
Le montant de 16 500 000 $ comprend aussi des subventions anticipées de l’ordre de 6 288 000 $. Le coût des travaux et des emprunts afférents est donc réduit de ce montant. Au fur et à mesure de l’avancement de ces projets, nous vous communiquerons les détails les plus pertinents, tels que les tronçons de rue sur lesquels les infrastructures et le repavage seront réalisés.
 

7 750 000 $      Infrastructures (aqueduc, égout, drainage) Des subventions d’environ 6,3 M$ s’appliquent à ces projets

2 675 000 $      Chaussée (repavage, trottoirs, viaducs routiers et conversion des lumières de rue en LED), incluant 1,4 M$ appropriés à même le budget d’opérations

1 175 000 $       Parcs et espaces verts (terrains sportifs, parcs, équipements de jeux, rives du lac) incluant 1 M$ issu de réserves

4 450 000 $      Immeubles et autres (mise aux normes, rénovations, projets) dont un montant de 3 M$ pour l’agrandissement et l’amélioration du Centre récréatif, y compris 1 760 000 $ provenant de réserves et du fonds de roulement

450 000 $         Véhicules (remplacement) Chaque année, nous remplaçons les véhicules dont la durée de vie utile est dépassée. Ce montant est pris à même notre fonds de roulement et ensuite remboursé sur une période de cinq ans