Patrimoine architectural

La Ville de Beaconsfield est riche en histoire et il a heureusement conservé plusieurs bâtiments d'époque qui sont de fidèles témoins de ce passé. Conscient de la valeur inestimable de ce patrimoine architectural, la ville a dressé l'inventaire des bâtiments sur son territoire ayant une valeur patrimoniale.

La Ville peut compter sur l'appui précieux de la Société historique de Beaconsfield-Beaurepaire et du circuit patrimonial de l'ouest de l'Île. En somme, notre patrimoine est entre bonnes mains!

Références à consulter :

Inventaire patrimonial de la Ville de Beaconsfield – Étude préparée pour la Ville de Beaconsfield par Beaupré et Michaud, architectes 31 2001. Disponible à la bibliothèque ou via le catalogue en ligne de la bibliothèque.

Beaconsfield et Beaurepaire par Robert L. Baird et Gisèle Hall, 1998
Disponible à la bibliothèque ou via le catalogue en ligne de la bibliothèque.

gables court houseLa résidence située au 33, Gables Court a remporté les honneurs du concours La Maison coup de coeur, organisé par la Ville de Montréal dans le cadre de la 23e Opération patrimoine architectural de Montréal (OPAM).
Cette résidence de deux étages, dont l’architecture s’inspire du style classique anglais, a été construite en 1951. Entretenue de façon remarquable, elle comporte une toiture à quatre versants et un revêtement extérieur en bois. L’entrée principale et les fenêtres d’origine en bois lui confèrent beaucoup de charme. L’ajout d’un garage rattaché dans les années 70 respecte l’ensemble du parti architectural.

operation patrimoine2012En 1960, la firme d’architecture Rosen et Caruso dessine une maison qui aujourd’hui, par une conception unique et un entretien remarquable des propriétaires, représente un intérêt patrimonial certain pour l’architecture moderne des années 60. La sobriété des formes et des volumes, le jeu de matériaux et l’aménagement de la cour intérieure témoignent de cette architecture.

410 Lakeshore (2011)_160Cette exceptionnelle résidence d’architecture moderne fut construite et dessinée en 1966 par le célèbre architecte Roger d’Astous. La forme étroite et allongée du bâtiment tire profit de la topographie du terrain et la présence abondante de fenestration minimise l’obstruction de la vue du lac. Le mariage des revêtements extérieurs soit le bois et la pierre des champs, permettent une intégration remarquable entre le bâtiment et son environnement. En 1998 des travaux pour l’ajout d’un 2e étage ont été effectués dans un souci d’intégration et de respect de l’architecture moderne du créateur. Afin de maintenir le cachet original du bâtiment, le bardeau de cèdre, recouvrant l’ensemble du bâtiment, a été entièrement remplacé.

 

19 lakeshore (2010)_160La construction de la résidence remonte au premier quart du XIXe siècle. Une inscription gravée dans la maçonnerie indiquant 1819 en fait le témoignage. Au premier coup d’œil, on y reconnait la maison québécoise de la Vallée du Saint-Laurent habillée en moellons de pierres grossièrement équarris et couverte d’un toit à deux versants percé de deux cheminées desservant des foyers construits les murs de pignons. Il est remarquable de constater que la résidence a toujours été occupée par la descendance de la famille Valois. L’entretien continuel et l’investissement des travaux de restauration des dernières années permettent à cette formidable résidence de retrouver son cachet d’origine et d’être l’une des plus intègres et anciennes maisons sur le territoire de Beaconsfield.

590 Lakeshore (2009)_160Villa d’été cossue, construite en 1916 sur un terrain riverain remarquable. La maison est recouverte d’un stuc blanc au rez-de-chaussée et de bardeaux de cèdres dans la partie supérieure dont la base est légèrement galbée. Une impressionnante cheminée en pierre des champs vient percer le toit à deux versants. Les formes extérieures, le traitement des matériaux naturels et le détail des boiseries sont des éléments architecturaux influencés par le mouvement Arts and Craft et personnalisée par l’architecte Turner. Le haut niveau d’intégrité et l’effort des propriétaires à bien entretenir la maison font de celle-ci un héritage important dans le patrimoine de la ville.

15 Lakeshore (2008)_160Construite en 1912, cette résidence unifamiliale est recouverte d’un toit à deux versants, parallèle à la rue, et coiffé d’une lucarne en façade. Elle a conservé tout son charme grâce aux efforts et à la bonne volonté de ses propriétaires. Les doubles fenêtres du rez-de-chaussée ainsi que le perron contournant la façade et le mur latéral ont été préservés.

498 Lakeshore (2007)_160Datant de 1932, cette maison a été construite selon les plans de l’architecte L.N. Both. La résultante d’un ensemble d’éléments architecturaux tels les vestibules d’esprits néo-georgien flanqués de pilastres doriques et surmontés de fronton, la toiture en pignon et le revêtement extérieur en bardeau de cèdre procure à cette maison un style d’une élégance remarquable. La maison est encore une des plus représentatives de son époque sur le territoire de Beaconsfield. Sa richesse architecturale et patrimoniale vient notamment du fait que depuis sa construction tous les propriétaires ont su maintenir et respecter l’architecture originale de la maison.

13_Thompson_Point (2006)_160Le caractère exceptionnel et unique de cette maison construite en 1770 lui a valu d’être reconnue Monument historique par le Ministère des Affaires culturelles en 1975.  Plusieurs informations historiques permettraient  de confirmer que la maison était principalement destinée au commerce, tout particulièrement au commerce de fourrures.  Aussi trois meurtrières qui flanquent la face sud, indiquent que la maison pouvait être destinée à devenir un poste de traite fortifié.  Les murs de fondation de cette grande maison étaient faits de pierre des champs et pouvaient varier de 69 à 91 centimètres.  Le plafond du sous-sol est fait exclusivement de poutres juxtaposées les unes aux autres comme c’est le cas pour le Château Ramesay.

383_Lakeshore (2005)_160Cette très belle maison a été construite vers 1830 par les familles Ladouceur et Pilon.  Toutefois, il est possible que les fondations datent de la fin du XVIIe siècle,  Cette résidence est l’une des rares maisons de fermes en pierre sur le territoire de Beaconsfield.  Les travaux apportés à cette propriété ont été faits non seulement dans le souci du maintien des caractéristiques architecturales, mais aussi dans le but de recréer certains éléments d’origine, notamment la réintroduction des fenêtres à carreaux et du toit en bardeau de cèdre.

597 Lakeshore (2004)_160Maison Napoléon Valois
Cette maison construite en 1890 par son propriétaire, Napoléon Valois, est une des plus spectaculaires et intactes maisons de ferme du territoire de Beaconsfield.  Construite en bois, elle est coiffée d’un imposant toit mansard recouvert d’une tôle pincée et d’un brisis d’ardoises noires découpées en écaille de poissons et percé de trois lucarnes néogothiques.  Les murs extérieurs sont recouverts de planche à clin de bois tout comme à l’origine.

431 Lakeshore (2002)_160Construite probablement à la fin du XIXe siècle, cette belle maison à toit mansard nous rappelle une époque révolue où la région était largement agricole.  Avec son parement de clin de bois et ses fenêtres à crémone avec contre-fenêtres en bois, elle s’est agrandie avec les besoins de la famille et du travail.  Toute simple, elle représente un bel exemple d’architecture vernaculaire traditionnelle et un important effort de conservation.