Le 8 août 2018 – La Ville a reçu une subvention du Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités pour son projet visant à évaluer les meilleures pratiques pour le détournement des matières organiques de l’enfouissement, et à quantifier les efforts de traitement local de ces matières.  Lancé en juillet, ce projet s’échelonnera sur une année et  s’inscrit en continuité de la Stratégie de réduction des déchets adoptée en 2014 par la Ville. 
 
Grâce à l’implication soutenue de ses résidents, la quantité d’ordures envoyées à l’enfouissement a diminué de 51 % par habitant, sans augmenter les coûts de gestion des matières résiduelles. Beaconsfield est ainsi devenue la ville avec les plus faibles taux de génération d’ordures parmi les municipalités de l’agglomération de Montréal.  Malgré cela, les poubelles contiennent en moyenne plus de 50 % de résidus organiques compostables qui peuvent être valorisés. En 2018, la Ville de Beaconsfield a donc mis en place un service de récupération des résidus alimentaires avec les résidus verts.  Elle encourage également le compostage domestique, l’herbicyclage et le feuillicyclage qui demeurent les meilleures pratiques pour réduire les coûts tout en évitant l’impact environnemental du transport et du traitement à grande échelle.
 
Vers une gestion toujours plus efficace des matières organiques
La Ville souhaite améliorer son offre de services de gestion des matières organiques sans compromettre les efforts de compostage, herbicyclage et feuillicyclage.  
Le projet vise à :
  • Mesurer les quantités de résidus organiques détournées par le compostage domestique et l’herbicyclage
  • Évaluer la meilleure offre de collecte des résidus alimentaires, tout en luttant contre le gaspillage alimentaire
  • Comparer les émissions de GES liées des différents scénarios
  • Recueillir les données de terrain pour un contrat futur de collecte des matières organiques
« Cette subvention du Fonds municipal vert nous permet de continuer de faire des gains sur le plan environnemental. Un tel projet mené à Beaconsfield présente bien le caractère innovateur de notre gestion municipale et le souci constant que nous avons et qui nous anime quotidiennement en matière d’écologie et d’environnement », a précisé le maire Georges Bourelle.  « Voilà un excellent exemple qui démontre que les citoyens et le gouvernement peuvent travailler ensemble pour l'environnement. »
 
Mis en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités, le Fonds municipal vert est un programme de 625 millions de dollars financé par le gouvernement du Canada.
La Fédération canadienne des municipalités appuie l’étude de Beaconsfield pour ses objectifs innovants et évalue que les résultats pourront profiter à l’ensemble des municipalités du Canada. Une subvention de 50 % de l’ensemble des frais a été accordée, grâce à laquelle il en coûtera moins de 35 000 $ à la Ville de Beaconsfield.