Augmentation de 25,9 % de la valeur moyenne des propriétés 
 
« Nous allons contenir les hausses de taxes 
autour de l’indice de l’inflation »
                                       - Maire Georges Bourelle
 
Le 13 septembre 2019 – Même si la valeur des propriétés à Beaconsfield a connu l’une des plus fortes croissances de la région de Montréal au cours des trois dernières années avec une moyenne de 25,9 %, l’impact sur le prochain compte de taxes municipales sera limité autour de l’indice du taux d’inflation, soit environ 2 %, pour la taxe foncière locale.
 
La valeur moyenne des maisons unifamiliales à Beaconsfield, établie par le service d’évaluation de l’Agglomération de Montréal, est passée de 571 900 $ à 732 800 $. Il s’agit d’un écart de 130 000 $ de la valeur moyenne des maisons unifamiliales sur l’île de Montréal, fixée à 600 900 $.
 
« C’est une excellente nouvelle. Cette hausse considérable de la valeur de nos maisons signifie, concrètement, que nous nous sommes tous enrichis. C’est important, car, pour la majorité d’entre nous, notre maison constitue notre patrimoine le plus important », explique le maire Georges Bourelle.
 
Le maire Bourelle tient aussi à rassurer la population que le prochain compte de taxes municipales, en 2020, sera ajusté autour de l’indice des prix à la consommation, soit environ 2 %, pour la taxe foncière locale, soit la portion contrôlée par l’administration municipale de Beaconsfield, alors que l’autre portion relève strictement de l’Agglomération de Montréal.
 
« Notre rôle de gestionnaires publics est de nous assurer de préserver la capacité de payer des contribuables. C’est ce que nous avons fait au cours des sept dernières années, tout en réalisant l’entretien de nos infrastructures, de nos rues, de nos parcs et en continuant à améliorer nos services et notre offre. C’est ce que nous continuerons à faire, malgré les hausses inscrites dans le nouveau rôle d’évaluation », précise Monsieur Bourelle.
 
Le rôle d’évaluation triennal de l’Agglomération détermine la valeur marchande des propriétés sur l’île de Montréal, dont à Beaconsfield. Toutefois, le compte de taxes est composé de plusieurs éléments pour en déterminer la valeur, dont l’évaluation des propriétés. 
 
« Nous allons pondérer cette importante hausse des valeurs de 25,9% en réduisant le taux de taxation en conséquence. Comme les hausses d’évaluation varient selon chaque propriété, certains propriétaires verront leur compte de taxes ajusté au taux d’inflation, d’autres de façon légèrement supérieure, d’autres de manière légèrement inférieure », conclut le maire.