Services de collecte

  1. Les jours de collecte
    • Ordures et Recyclage : Tous les jeudis
    • Encombrants et résidus de construction (CRD) : le 1er jeudi du mois d’avril à novembre
    • Résidus verts et feuilles : le lundi d’avril à novembre. Voir le calendrier des collectes des collectes
  2. Horaire de la collecte des résidus verts :
    • Printemps : chaque lundi de la mi-avril au début de juin
    • Été : Aux deux semaines, de la fin juin à la mi-octobre
    • Automne : chaque semaine, de la fin octobre à la fin de novembre
  3. Acceptés à la collecte des résidus verts : feuilles mortes, taille de haies, résidus de jardinage : fleurs, plantes mortes, et mauvaises herbes, rognures de gazon et chaume, copeaux, paille, foin, racines d’arbustes et de plantes.
  4. Horaire des encombrants et résidus de construction CRD : collecte mensuelle ayant lieu le premier jeudi du mois d’avril à novembre.
  5. Si vous manquez la collecte (encombrants et CRD) : attendez la prochaine collecte ou apportez-les au dépôt des Travaux publics.
  6. Qu’est-ce qu’un CRD ?
    La désignation « CRD » (Construction/Rénovation/Démolition) signifie les résidus provenant de la construction, de la rénovation ou de la démolition de bâtiments résidentiels, effectués par l’occupant et non l’entrepreneur.
  7. Encombrants acceptés : Meubles, tapis (enroulés et ficelés - max. 6 pi), matelas, toiles de piscine (enroulées), électroménagers (cuisinière, lave-vaisselle, frigo, Congélateur), BBQ (sans bonbonne), réservoirs d’eau-chaude, climatiseurs, et déshumidificateurs, jantes, cartons (défaits et empilés), etc.
  8. CRD acceptés à la collecte des encombrants : Bois et palettes, gypse, céramique, béton, briques, pavé uni (en contenant ouvert ou boîte, pour collecte manuelle, max. 25 kg ou 55 livres), mélamine, portes et fenêtres, revêtement en vinyle, baignoire, toilette, évier, miroir et vitre de grandes dimensions, asphalte et bardeaux d’asphalte, etc.
    Les CRD doivent provenir uniquement des rénovations effectuées par les résidents en contenant ou en boîte pour chargement manuel et en général tout ce qui peut être chargé manuellement par deux (2) personnes en moins de cinq (5) minutes.
  9. J'ai des résidus/feuilles verts dans des sacs en plastique à faire ramasser. Est-ce qu’ils seront ramassés?
    Non. Videz vos résidus verts/feuilles dans un contenant (poubelle), sac en papier ou boîte de carton. Le bac bleu de recyclage est interdit.
  10. J'ai des encombrants dans des sacs en plastique à faire ramasser. Est-ce qu’ils seront ramassés?
    Non. Placez les encombrants dans un contenant (poubelle), sac en papier ou boîte de carton. Le bac bleu de recyclage est interdit.
  11. Travaux de rénovation exécutés par un entrepreneur privé, est-ce que mes CRD seront ramassés?
    Non, seuls les CRD provenant des travaux faits par le résident lui-même sont acceptés.
  12. Mes encombrants et CRD n’ont pas été ramassés ce jeudi?
    Les encombrants et CRD sont ramassés le premier jeudi du mois seulement (avril à novembre).
  13. Comment se fait-il que mes encombrants/résidus verts/feuilles/déchets n'ont pas été ramassés?
    Les articles ne sont pas conformes pour la collecte (résidus verts/feuilles en plastique, encombrants aux déchets, etc.), sortis le mauvais jour de la collecte ou en retard. Respectez le jour de collecte pour chaque article. Si aucune de ces raisons, laissez vos coordonnées et nous ferons une investigation.
  14. Comment dois-je placer les résidus au bord de la rue pour la collecte des encombrants et CRD?
    Les encombrants doivent être placés à l’écart des déchets réguliers et empilés de façon ordonnée et sécuritaire.
  15. Quand dois-je déposer mes articles en bordure de la rue?
    Vos déchets volumineux/résidus verts/feuilles/poubelles doivent être déposés au bord de la rue avant 7 h le jour de la collecte ou à 21 h la veille de la collecte.
  16. Que dois-je faire des résidus domestiques dangereux (RDD)?
    Des collectes itinérantes de RDD sont organisées au printemps et à l’autome de chaque année. Si vous manquez la collecte, visitez le site des collectes des villes environnantes.
  17. Est-ce que ce nouveau service (encombrant) change quoi que ce soit à la collecte des déchets habituelle?
    Non. Les deux programmes sont totalement distincts.
  18. Puis-je faire don de mes anciens articles s'ils ne sont pas abîmés?
    OUI. Si vos articles volumineux peuvent être encore utilisés, vous pouvez les apporter à des organismes de bienfaisance. Pour obtenir la liste des organismes, contactez-nous au reduction@beaconsfield.ca
  19. J'ai reçu un avis indiquant que mes articles ne peuvent pas être ramassés par le service de collecte. Avec qui puis-je m'entretenir à ce sujet?
    Si vous souhaitez communiquer avec quelqu'un au sujet de votre collecte, veuillez composer le 514 428-4500 ou reduction@beaconsfield.ca. Vous pouvez également consulter le calendrier de collectes disponible en ligne ou dans le CONTACT pour connaître la liste des articles acceptés et les articles refusés.
  20. La cueillette spéciale, ce service est-il disponible encore?
    Oui, si vous manquez la collecte ou pour les CRD exécutés par un entrepreneur privé, vous pouvez toujours demander le service de la collecte spéciale ($). L’inspecteur passera estimer le coût de la collecte d’un minimum de 95 $.

Ordures et recyclage

  1. Pourquoi les matières organiques ne doivent pas aller à l’enfouissement, puisqu’elles vont finir par se dégrader naturellement?
    Les substances organiques compostables enfouies dans un lieu d’enfouissement (décharge) contaminent les eaux et génèrent des gaz à effet de serre tel que le méthane(CH4). Lorsqu’elles sont bien compostées, elles permettent de retourner la matière organique à la terre sans générer de lixiviat ni de méthane.
  2. Puis-je utiliser un broyeur de cuisine pour mes résidus de table?
    À Montréal, les broyeurs sont interdits, car l’usine de traitement des eaux usées n’est pas conçue pour les recevoir. De plus les boues de traitement sont incinérées. La matière organique n’est donc pas recyclée.
  3. Que faire de mes résidus alimentaires?
    Les résidus alimentaires sont les résidus d’origine végétale, tels que les pelures de fruits et légumes, les céréales, les fruits et légumes périmés (à l’exception des huiles et graisses). Les autres résidus d’origine animale ou contaminés (carcasses et gras de viandes, restes de table contaminés avec une sauce…) doivent être mis aux ordures. Les résidus d’origine végétale de table peuvent être mis au compost domestique.
    • Distribution gratuite d’un composteur et collecteur de cuisine gratuit par propriété en vous présentant au site de dépôt des Travaux publics.
  4. Comment se débarrasser des déchets d’origine animale ?
    Actuellement, la Ville n'offre pas de collecte de résidus de table. Les résidus de table d’origine animale, de même que les excréments d’animaux domestiques sont acceptés aux ORDURES. Exemples de déchets d’origine animale :
    • Viandes, reste de gras, fromages, os, carcasses de poulet ou autres
    • Reste de sauce et de plats préparés
    • Excréments d’animaux domestiques (chien, chat, oiseaux…)
  5. Que faire des animaux morts
    Les animaux morts ne sont généralement pas acceptés à la collecte des ordures, à l’exception des petits animaux morts. Les animaux domestiques peuvent être confiés à votre vétérinaire ou enterrés sur votre propriété.
    • Petits animaux morts : placés les dans un sac plastique aux ORDURES.
    • Gros et moyens animaux morts : contactez les Travaux publics
    • Animaux domestiques : peuvent être enterrés sur votre propriété ou adressez-vous à votre vétérinaire
  6. Que faire des couches jetables ?
    Toutes les couches jetables de bébé ou autres vont aux ORDURES.
  7. Que faire des résidus d’origine médicale ou humaine
    Tous les déchets médicaux occasionnels peuvent être jetés aux ordures. Cependant, les résidents faisant un usage régulier des seringues doivent se munir de boîte de disposition sécuritaire. Adressez-vous à votre pharmacie.
    • Des pansements, ouate usagée, etc. : ORDURES
    • Seringue : boîte sécurisée prévue à cet effet (pharmacie)
  8. Que faire des vêtements usagers ou tissus de fibres diverses, qui ne sont pas en état d’être donnés ?
    Tous les objets de consommation usagers, qui ne sont pas réutilisables ni recyclables sont considérés comme des ordures. Les entreprises de récupération les acceptent souvent pour en faire des chiffons ou de l’effilochage. Renseignez-vous auprès de vos organismes bénéficiaires. S’ils ne les prennent pas, disposez-les aux ordures.
  9. Comment me débarrasser des médicaments périmés ?
    Apportez-les à la pharmacie.
  10. Puis-je utiliser des sacs plastiques pour mes ordures ?
    Bien que les films plastiques soient recyclables, il est recommandé d’utiliser des sacs plastiques fermés pour disposer ses déchets afin de contrôler les odeurs.
  11. Où vont les encombrants et les résidus de construction qui sont récupérés?
    Les articles collectés sont apportés à un centre de tri de matériaux secs, à l’exception des appareils réfrigérés (réfrigérateur, déshumidificateur, conditionneur…) qui sont apportés aux Travaux publics pour que les liquides réfrigérants soient retirés par un professionnel accrédité. Par la suite, les matériaux sont recyclés.
    Le centre de tri sépare les matériaux recyclables (tel que le bois, le métal, les plastiques, le gypse, les bardeaux d’asphalte, le carton…) pour les recycler ou les valoriser.
    La collecte des encombrants et CRD ne permet pas le réemploi. Apportez les articles en bon état de marche à un organisme de réemploi.
  12. Pourquoi recycler le verre puisqu’il est envoyé à l’enfouissement?
    Faux ! Le verre récupéré à la collecte sélective (bac bleu) est séparé et envoyé à des recycleurs. Le verre qui provient du sable à moins de valeur que les autres matières recyclées, c’est pourquoi son recyclage est moins rentable. Cependant, les filières de récupération se développent et en mettant votre verre dans le bac bleu vous encouragez le développement de ces nouvelles solutions. Actuellement il existe trois filières qui permettent le recyclage du verre :
    • La micronisation du verre pour le réemploi dans le béton
    • La fabrication de pavé-unis (voir le projet du marché Jean-Talon)
    • L’utilisation comme matériaux de recouvrement dans les lieux d’enfouissement techniques

Tarification incitative

  1. Qu'est-ce que la tarification incitative ?
    La tarification incitative consiste à offrir des services flexibles aux citoyens tout en permettant une répartition plus équitable des taxes aux ordures ménagères.
    L'approche testée lors du projet pilote consistait à choisir le volume (120, 240 ou 360 L) et de mettre son bac au chemin seulement lorsque c'était nécessaire. Le projet pilote a permis de démontrer une réduction de 31% des déchets envoyés à l'enfouissement.

Consultez la section portant sur la tarification incitative

2. Est-ce que ça va me couter plus cher?
En 2015, les résidents de Beaconsfield ont payé 176 $ pour la gestion des matières résiduelles à leur compte de taxes. Le nouveau système proposé permet d'offrir de nouveaux services tout en optimisant les coûts de gestion des matières résiduelles et en augmentant la performance environnementale de la Ville. Comme chaque année, les coûts facturés aux résidents vont dépendre des coûts de collecte facturés à la Ville (prestations de services externes). Les résidents qui utilisent l'ensemble des services de recyclage de la Ville ne devraient pas payer plus qu'avant, au contraire.

3. Est-ce que la tarification incitative va être appliquée à tous les résidents de Beaconsfield ?
Pour le moment la tarification modulable (incitative) ne sera appliquée qu'aux résidents pouvant avoir leur propre bac roulant d'ordures.

4. Pourquoi devons-nous changer nos habitudes?
Avant l'implantation de la Stratégie de réduction, la Ville de Beaconsfield était le deuxième plus gros générateur de l'île de Montréal. Les résidents généraient en moyenne 418 kg/personne/an, alors que la moyenne au Québec était de 272 kg/personne/an (Selon les données de Caractérisation des ménages RECYC-QUÉBEC 2010). En moyenne la poubelle contenait environ 50% de matière organique compostable qui pouvait être facilement détournée de l'enfouissement. Les nouvelles mesures permettent de réduire les coûts d'enfouissement et de protéger l'environnement.
La Ville doit se conformer aux exigences de la province du Québec, qui prévoit un bannissement du papier, du carton, et des matières organiques d'ici 2020. Les objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles sont :

  • Recycler 60 % des matières organiques putrescibles
  • Recycler 70 % du papier, du carton, plastique, du verre et du métal résiduel
  • Acheminer vers un centre de tri 70 % des résidus de construction (CRD)
  • Réduire les quantités de matières résiduelles générées de 16 %

5. Pourquoi ne pas instaurer une collecte des matières compostables, comme nos voisins?
Beaconsfield a des caractéristiques propres, telles que :

  • La très grande majorité des résidents vivent dans une maison unifamiliale
  • Plus de 92% ont accès à un cours arrière et peuvent composter
  • L'abondante végétation engendre un volume particulièrement important de résidus de jardin

La Stratégie de réduction choisie par la Ville, permet une approche plus globale et vise une réduction de toutes les matières résiduelles. Les mesures mises en place visent le recyclage de la très grande majorité des matières organiques (collecte des résidus verts, compostage domestique, herbicyclage), en plus d'augmenter la valorisation de l'ensemble des autres matières résiduelles (collecte des encombrants et résidus de construction).

Dans les villes avoisinantes, la collecte des bacs bruns occasionne divers problèmes :

  • Les bacs bruns contiennent un faible pourcentage de résidus de cuisine, par rapport aux résidus verts
  • Le taux de participation est faible en hiver
  • En hiver, il arrive que les résidus de cuisine gelés se collent dans le bac et ne peuvent être collectés
  • La grandeur du bac brun est trop petite pour les résidents qui produisent beaucoup de résidus de jardin
  • Le coût élevé par rapport à la quantité de matières organiques détournées

Les avantages de la collecte de résidus verts ciblés et du compostage domestique soutenu par les membres de la communauté :

  • Collecte de résidus verts hebdomadaire d’avril à novembre durant les pics de production de matière organique
  • Aucune limite du nombre de sacs ou contenant réutilisables ramassés
  • Pas d’utilisation de sacs plastiques (compost de meilleure qualité)
  • Le coût du contrat est forfaitaire même si les quantités de résidus verts augmentent annuellement
  • Le compostage domestique permet un traitement et une utilisation in situ des matières organiques (élimination du transport et retour à la terre garanti)
  • Composteur gratuit distribué à chaque résident pour résidus alimentaires et résidus verts
  • Programme de soutien aux résidents offert par les bénévoles Maîtres Composteurs de Beaconsfield

6. Comment est-ce que le système RFID sera utilisé pour la collecte robotisée des bacs à déchets ?

  • Chaque bac est muni d’une puce RFID codée avec un identifiant unique alphanumérique
  • Un lecteur RFID sur le bras du camion enregistre chaque fois qu’un bac spécifique est vidé
  • Le système permet à l’opérateur de choisir d’une liste d’anomalies si un bac n’a pas pu être vidé
  • Exemples d’anomalies: bac brisé, bac non-conforme, bac non-accessible, bac mal disposé, etc.
  • Si nécessaire, l’opérateur peut prendre une photo afin d’illustrer pourquoi le bac n’a pas été prélevé
  • Le système fournit un outil très utile pour améliorer le service et l’information pour les résidents

7. Quels sont les avantages principaux de la tarification incitative et la collecte robotisée des déchets ?

  • La collecte mécanisée requiert seulement 1 opérateur, moins exposé aux accidents, ce qui réduit les coûts
  • Les économies réalisées permettent à la Ville d’offrir plus de services aux résidents afin d’aider à réduire les déchets
  • Les collectes de résidus verts et encombrants ont beaucoup réduit les déchets envoyés à l'enfouissement
  • Les problèmes peuvent être identifiés en temps réel, permettant de résoudre les oublis la même journée (gestion des plaintes facilitée)
  • Les bacs fournis par la Ville sont plus stables et résistants aux dommages, surtout en hiver
  • La structure de frais du contrat des déchets assure que les efforts des résidents sont récompensés (partage des économies directement avec les résidents)
  • Dans plusieurs cas, les résidents vont payer moins cher pour la collecte de déchets en 2016 comparativement à 2015
  • Ce système flexible permet à chaque résident de déterminer leurs besoins selon leurs efforts à réduire la quantité de déchets produite.

 8. Pourquoi est-ce qu'une approche intégrée à la réduction de déchets a été choisie au lieu d’autres moyens afin d’optimiser les coûts et réduire la quantité de déchets envoyés à l’enfouissement ?

  • En 2013, Beaconsfield était la deuxième ville produisant le plus de déchets par habitant sur l’Île de Montréal. Une approche intégrée était nécessaire afin de réduire les matières envoyées à l’enfouissement et d’atteindre les obligations d’objectifs environnementaux de la province, tout en contrôlant les coûts.
  • En raison du coût additionnel considérable et les faibles taux de détournement observés, les collectes de bacs bruns pour les matières organiques ne représentent pas un moyen rentable pour réduire les déchets.
  • Selon une étude de Recyc-Québec, le contenu des bacs bruns est majoritairement formé de résidus verts (75 %). Les collectes de résidus verts effectuées à Beaconsfield s’avèrent un moyen très efficace de réduire la quantité de matières organiques envoyées à l’enfouissement.
  • Les résultats obtenus à ce jour démontrent que les piliers de la stratégie permettront à la Ville d'atteindre et même de dépasser les objectifs environnementaux et ce, à un coût inférieur.
  • Au cours des six premiers mois de l’année 2015, les citoyens de Beaconsfield ont réduit de 28 % le tonnage de déchets envoyés à l’enfouissement, comparativement à la même période en 2014.
  • La réduction de la fréquence de la collecte des ordures observée dans d’autres villes apporte peu d’économies et s’est avérée très dérangeante pour le résident.
  • La tarification incitative fournit une approche plus équitable et plus souple pour la collecte des déchets que la structure tarifaire actuelle, car elle tient compte des efforts faits par les résidents pour réduire les déchets en bordure du rue.

NOTE

Caméra dans les camions de collecte des matières résiduelles
Le droit à la vie privée est respecté

Le maire Georges Bourrelle et les élus du Conseil municipal de Beaconsfield sont tou-jours soucieux de préserver la sécurité, la santé et les droits civiques de tous les citoyens et se sont assurés que le droit à la vie privée est respecté dans le nouveau système de collecte des matières résiduelles lorsqu’une caméra est installée dans la benne du ca-mion pour capter l’image des matières collectées.

La Ville de Beaconsfield a obtenu deux avis juridiques à cet effet qui confirment que cette nouvelle procédure, déjà appliquée à des milliers de villes aux États-Unis et au Ca-nada, respecte le droit à la vie privée.

La protection de la vie privée est bien définie à la fois dans la Charte canadienne des droits et libertés que dans le Code civil du Québec et protège à la foi le caractère privé et l’image d’une personne.

Selon les juristes consultés, les ordures placées en vue de leur collecte sont considérées comme « abandonnées » par leur propriétaire. De ce fait, la protection à la vie privée n’est pas en cause.

Des décisions de la Cour suprême du Canada, en 2009, et de la Cour d’appel du Québec, en 2012, confirment qu’il y a respect de la vie privée des gens puisqu’en abandonnant ses ordures sur l’emprise publique, le citoyen renonce à son droit de propriété sur les sacs à ordures et leur contenu.

Les experts consultés précisent qu’il n’existe aucun fondement juridique à prétendre que de visionner l’opération de collecte des déchets sur écran comporte une atteinte à la vie privée pas plus que d’en prendre une photographie.