Les vers blancs sont les larves de certains coléoptères comme le hanneton et le scarabée. Ils représentent l'un des organismes nuisibles des pelouses les plus difficiles à éradiquer.

versblancLes vers peuvent être blancs ou jaunâtres; ils ont un corps charnu, plissé et en forme de C. Leur tête est havane ou brune et ils possèdent six pattes épineuses. Ces insectes sont assez petits à la naissance, mais ils mesurent entre 2 et 4 cm (3/4 à 1½ po) à l'âge adulte selon l'espèce.

Les vers blancs qui infestent le plus couramment les pelouses au Canada sont les larves du hanneton commun. Deux autres espèces exotiques plus petites, le hanneton européen et le scarabée japonais, ont été accidentellement introduites au pays. On les trouve surtout dans la péninsule du Niagara.

Le hanneton européen a toutefois migré récemment plus au nord et à l'est; il est le principal responsable des dommages aux pelouses remarqués au cours des dernières années dans l'Est ontarien.

Le hanneton commun adulte est d'un brun rougeâtre brillant et mesure jusqu'à 2,5 cm (1 po) de long. Quant au hanneton européen adulte, il est brun pâle ou havane et mesure environ 1,3 cm (½ po) de long. Pour sa part, le scarabée japonais adulte est d'un vert métallique et bronze; sa longueur est d'environ 1 cm (inférieure à ½ po).

Signes d'une infestation de vers blancs

Les vers blancs se nourrissent des racines de nombreuses plantes, mais ils préfèrent les racines fibreuses des graminées formant les pelouses. Lorsque les racines sont détruites, la pelouse se flétrit et devient brune. Les vers blancs mangent aussi les pommes de terre et les carottes des potagers. Ils coupent les principales tiges ou racines du plant sous la surface du sol et creusent des tunnels dans les tubercules et les plants fraîchement enracinés. Les zones affectées sont molles et spongieuses sous les pieds et l'on peut y soulever facilement des plaques de gazon. Il suffit alors de plier la plaque de gazon avec précaution et d'observer le nombre de vers blancs exposés. Les dommages sont les plus graves au printemps et à l'automne lorsque le niveau d'humidité dans le sol est élevé.

Durant les périodes de sécheresse, les œufs peuvent mourir et on peut trouver des larves qui ont survécu plus profondément dans le sol. Des étés très secs permettent de détruire beaucoup d'œufs et de jeunes larves. Les vers blancs adultes se tiennent près de la surface du sol vers la fin de l'été et au début de l'automne.

Parfois au printemps ou à l'automne, on peut remarquer des mouffettes et d'autres petits mammifères qui creusent la pelouse pour se nourrir de vers blancs. Cela cause des dommages secondaires à la pelouse. L'observation d'une bande d'étourneaux sansonnets ou de carouges qui se nourrissent sur une pelouse est signe d'infestation par des vers blancs. Si l'on note la présence d'un de ces prédateurs naturels sur une pelouse, il faut vérifier s'il y a des vers blancs. La plupart des gens observent ces indices en premier.

Entretien de la pelouse

Les pratiques culturales sont la meilleure façon de s'assurer de la bonne santé d'une pelouse avant l'apparition de problèmes. Si possible, creuser ou labourer le sol un an avant de semer du gazon ou d'installer du gazon en plaques. Enlever toutes les vieilles plantes et les mauvaises herbes, ratisser ou déchaumer la pelouse ou cultiver le sol en profondeur afin d'exposer le plus de vers blancs possible aux prédateurs et aux conditions météorologiques pour réduire les populations.

Une pelouse saine et vigoureuse peut tolérer plus de dommages causés par les vers blancs qu'une pelouse stressée, car les dommages à une racine sont compensés par les autres racines. Une quantité adéquate de tissu foliaire permet également de fournir des nutriments et de l'énergie pour réparer les racines endommagées. Enlever tout surplus de chaume et aérer les endroits où le sol est compacté afin d'obtenir un drainage adéquat. L'utilisation d'un aérateur mécanique à pointes ou de chaussures à crampons peut aussi aider à diminuer les populations de vers blancs.

Les hannetons préfèrent pondre leurs œufs dans des pelouses coupées très court. Il suffit donc de tondre à une hauteur de 6 à 8 cm (2½ à 3 po). Laisser les résidus de tonte sur la pelouse afin que la libération lente d'azote puisse favoriser la décomposition du chaume par les microorganismes.

Utiliser de l'engrais contenant beaucoup de potassium et une quantité adéquate d'azote.

Si l'on détecte des vers blancs au cours d'une période chaude et sèche de la saison de croissance, irriguer et fertiliser la pelouse afin de maintenir sa vigueur et de compenser les dommages causés aux racines. Appliquer une couche de sable et de fumier, puis sursemer du gazon. Les arrosages en profondeur et peu fréquents stimulent l'enracinement des pelouses, ce qui accroît leur résistance à la sécheresse. N'arroser qu'une fois par semaine durant une heure ou jusqu'à ce que le niveau d'eau atteigne au moins 2 cm (1 po) dans un récipient placé sur la pelouse.

Contrôle des populations

On peut ramasser les hannetons à la main ou avec un petit aspirateur à sac jetable. On peut également secouer les plantes infestées au-dessus d'une toile où l'on recueillera les hannetons.

Pour de meilleurs résultats, effectuer la collecte tôt le matin pendant que les hannetons sont encore engourdis. On peut les immerger dans l'eau savonneuse pour les tuer.

Prédateurs

Les insectes prédateurs bénéfiques, comme les fourmis, se nourrissent d'œufs de hannetons.Certaines guêpes parasites et mouches aident à contrôler les populations de hannetons. Quelques espèces sont spécifiques à un seul type de hannetons, mais d'autres peuvent lutter contre plus d'un type dans une région donnée. Les nichoirs attirent les prédateurs naturels (étourneaux sansonnets, carouges) des vers blancs.

Variétés de plantes résistantes

Choisir des variétés de plantes résistantes. En cas de réensemencement du gazon ou de l'aménagement d'une nouvelle pelouse, utiliser des graminées contenant un champignon endophyte (qui se développe à l'intérieur du gazon) qui repousse les vers blancs, comme la fétuque et le ray-grass. Les plantes compagnes comme le pied d'alouette et le géranium sont toxiques pour les vers blancs.

Les vers blancs causent le plus de dommages aux moments suivants :

Hanneton commun Hanneton européen Scarabée japonais

Année 1 : août et septembre, mars et avril, avril à juin

Année 2 : avril à septembre, septembre et octobre


Source: Santé Canada