Population : 20 075
Superficie : 10,640 km2

Lisez l'article paru en mai 2015 dans The Montreal Gazette (PDF)


Benjamin_Disraeli_by_Cornelius_Jabez_Hughes,_1878_300pxLa ville a été nommée en l'honneur du comte de Beaconsfield, Benjamin Disraeli, et ses racines historiques remontent à 1698. Doté d'un statut de corporation en 1910, il a constitué pendant une quarantaine d'années une communauté semi-rurale avec ses chalets d'été.

Dès l'amorce de sa transformation en une collectivité résidentielle vers la fin des années cinquante, la croissance de Beaconsfield s'est effectuée de façon ordonnée et bien planifiée.

Beaconsfield possède un territoire s'étendant sur 1 050 hectares ( 2 600 acres). L'aménagement soigné en fait un endroit tranquille où les résidences unifamiliales, les parcs et les rues bordées d'arbres invitent à la promenade à pied et à bicyclette. Un système de transport routier et aérien d'accès facile relie ce paradis de banlieue aux centres d'affaires et de vacances du monde entier.

La municipalité possède des installations de premier plan qui répondent aux besoins de tous les groupes d'âge, telles qu'un centre récréatif doté d'une patinoire de dimension réglementaire, d'une piscine semi-olympique, d'un gymnase et d'un centre pour les jeunes. La bibliothèque attire une grande clientèle composée de jeunes et de moins jeunes qui viennent y apprécier ses riches collections et ses excellents services de référence.

Située sur les rives du lac Saint-Louis, Beaconsfield jouit d'espaces verts donnant sur le bord de l'eau. Le parc Saint-James et le parc de l'édifice historique Centennial, le très pittoresque centre culturel de la municipalité, constituent des endroits privilégiés pour les sorties en famille. Les adeptes d'activités de plein air bénéficient également de trois rampes d'accès à l'eau, deux clubs de navigation de plaisance et de nombreux parcs, terrains de jeux et terrains sportifs avoisinants.

La qualité exceptionnellement élevée du niveau de vie que vous retrouvez dans cette collectivité provient d'une tradition de gouvernement responsable et de participation des citoyens qui existe depuis longtemps.

Plusieurs programmes sociaux, culturels et sportifs de Beaconsfield sont dirigés par des organismes bénévoles locaux appuyés par la municipalité aux niveaux administratif et technique.

Résolue à sauvegarder la qualité de vie de ses citoyens, Beaconsfield s'est joint au Réseau des Villes et Villages en santé, un mouvement international parrainé par l'Organisation mondiale de la santé qui favorise la collaboration entre tous les secteurs communautaires. Au cours des dernières années, la Ville a travaillé en étroite collaboration avec ses résidents soucieux de protéger l'environnement dans le but de freiner l'usage de pesticides et d'encourager l'adoption de pratiques proactives telles que le recyclage, le compostage et l'élimination sécuritaire des déchets dangereux.

Souvent à l'avant-garde, Beaconsfield a été honoré récemment pour le rôle qu'elle a joué dans la planification des mesures d'urgence grâce à sa participation déterminante pour créer une entente intermunicipale sur la sécurité civile, laquelle a été entérinée par les services des travaux publics des municipalités avoisinantes.

Les administrateurs de Beaconsfield se tournent vers l'avenir avec une perspective historique de gouvernement responsable. La situation financière saine de la ville, ses efforts à réduire le fardeau fiscal des contribuables et la valeur croissante du secteur immobilier font des résidences de Beaconsfield des investissements sûrs.

Néanmoins, l'élément qui la distingue le plus constitue certes les gens qui la composent. Tous les aspects de la vie témoignent d'une participation bénévole de ses résidents : un effort combiné visant à conserver le charme singulier de Beaconsfield.


13_thomson_point bookmobile new_radar_1975 lady_on_path_to_water_centennial 1940s
valois_belles 1912 mayor_perron 1925

Mayor Perron 1925